Dans le Tantra on parle beaucoup d’extase, mais ce terme n’est pas toujours explicité.. Je voudrais donner ici quelques éléments qui permettent de comprendre ce que l’on entend par jouissance extatique et extase en général.

Lorsque vous prenez du plaisir vous pouvez constater que la sensation de plaisir est localisée dans une partie du corps. Par exemple, si vous dégustez un bon mets ou un bon vin, votre plaisir va se trouver initialement dans la bouche, et si l’on vous masse le visage, c’est précisément sur le visage que vous allez ressentir la douceur des doigts qui vous masse et votre sensation de plaisir partira de votre visage. Lorsqu’on fait l’amour c’est pareil : le plaisir se situe dans le sexe. Si l’on fait monter la stimulation dans le sexe, le plaisir va rester dans le sexe en augmentant d’intensité. La tension du désir s’accroît et lorsque l’orgasme nous prend, c’est essentiellement au niveau du sexe que l’on ressent la grande sensation de plaisir, doublée souvent d’une sorte de congestion dans le visage, due à la contraction des muscles et à la respiration accélérée.

A l’inverse, l’extase (ou “bliss”) n’est pas un orgasme, mais une sensation de bien être et de contentement qui semble partir de l’intérieur du corps, le plus souvent la tête, comme si notre crâne augmentait de volume, pour emplir au fur et à mesure tout le corps. Elle est parfois associée à une sensation «océanique» ou «cosmique», l’impression de se dissoudre dans une mer immense, de dépasser les dimensions de son corps, et de remplir tout l’espace. Pour certains, il peut s’associer à l’impression qu’une sorte de fluide dense, pétillant et chaud, un peu comme du miel vibrant qui emplit tout le corps. Pour d’autres il peut s’agir d’une sensation lumineuse qui envahit tout l’être.

Lorsqu’en plus nous portons notre attention sur le coeur (en fait le 3ème chakra, Anâhata en Sanskrit, qui se situe au milieu du sternum, c’est le coeur énergétique), nous pouvons ressentir un amour puissant et inconditionnel envers le monde. Ce n’est plus un amour porté sur quelqu’un ou quelque chose, mais un amour sans objet véritable, qui nous fait aimer tout ce que notre regard contemple, qui nous fait voir le monde dans sa beauté, dans son merveilleux. Le divin est là, en nous, autour de nous, dans cette ivresse sublime du corps et du coeur. On le sent alors : il n’y a rien à aller chercher au-delà, tout est là, dans cette présence à soi, au monde et au divin.. Cela se traduit par l’expérience du lien intime que nous avons avec tout ce qui nous entoure : nous faisons partie de cette création qui est devant nous, en nous, autour de nous…

Auteur: Jacques Ferber – Fondateur de Tantra Intégral et Auteur du livre ” L’amant tantrique”

Continuer à lire l’article